Articles

Nous ne sommes que des invités sur Terre

Récemment, je suis tombée sur une parabole religieuse où un vieil homme sage disait qu’il n’avait même pas de meubles chez lui, car qu’il n’était qu’un invité sur Terre. Le nombre de lecteurs admirant cette parabole avait suscité ma perplexité. Comment est-ce possible? Est-il vraiment si facile de détourner les gens de la vérité: nous sommes des habitants de la Terre!

Je voudrais vous poser seulement 2 questions:

  1. Quels invités vivent dans votre maison pendant 80 ans? (Il s’agit de l’âge moyen de la vie humaine sur Terre.)
  2. Croyez-vous vraiment que les biens de la Terre ne sont pas nécessaires ?

Ce ne sont que deux questions fondamentales, et pendant que vous y réfléchissez, je vous l’explique.

Les êtres humains viennent sur Terre pour y vivre. La Terre nous donne les chemins, la maison et la nourriture. Nous ne sommes pas des invités, mais des résidents à part entière. Même un oiseau améliore son nid, la raison d’un être humain serait il inférieur à celui d’un oiseau ?

Retenez la Vérité!

L’homme vient sur Terre pour apprendre à créer, à matérialiser ses rêves. À partir des choses imaginées, immatérielles, il apprend à matérialiser, à créer.

Vôtre non action et votre refus des biens de la Terre amène toute votre lignée familiale à l’appauvrissement. Et le sentiment que vous n’êtes qu’un invité sur Terre vous privera de tout. Cette parabole, fortement soutenue par la religion, vous enseigne la non action, le refus du matériel au profit d’un certain royaume de Dieu. Qui est ce Dieu qui envoie ses esclaves sur Terre en tant qu’invités, pour voir s’ils survivent ?

Mes chers amis, vous êtes venus pour faire grandir vos âmes par vos actions. L’expression «avoir une grande âme» («velikodoushié» en russe) vient de là. Le vieil homme sage, dont la parabole a été lue par tout le monde, ne faisait pas grandir son âme, il souffrait et consacrait cette souffrance à un égrégore religieux. Sa lignée familiale a été appauvrie, et il n’a rien fait pour la Terre. Il a souffert en retrait et a quitté ce monde en pensant que son renoncement l’emmenait dans le royaume de Dieu. Ce ne serait pas si triste s’il s’agissait d’une histoire isolée, et le mot «saint» (en russe «sviatoi» du mot «svet» – lumière) n’était pas attaché à ceux qui souffraient tout simplement sans pour
autant briller de la lumière divine.


Lisez l’article «Comment devenir un Saint».

Que vous ayez de nombreux biens de la Terre et que votre Lignée Familiale se remplisse de Force!

Vous pourriez également aimer...

Laissez votre commentaire


Sans commentaires